logo_fb

(cliquez pour découvrir Facebook)

 

Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Depuis décembre 2009, il rassemble plus de 400 millions de membres à travers la planète, dont 15 millions en France et 947 540, en 2008, au Québec. Il est le deuxième site le plus visité au monde selon Alexa Internet (après google.com). Facebook est né à Harvard : il était, à l'origine, le réseau social fermé des étudiants de cette université avant de devenir accessible aux autres universités américaines. La vérification de la provenance de l'utilisateur se faisait alors par une vérification de l'adresse électronique de l'étudiant. Le site est ouvert à tous depuis septembre 2006.

Le 2 octobre 2008, Facebook annonçait qu'il allait implanter son siège international à Dublin, en Irlande (pour les marchés européen, africain et moyen-oriental). Le 9 octobre 2008, Facebook annonçait qu'il allait ouvrir un bureau à Paris.

Le nom du site s’inspire des albums photo (trombinoscope ou facebooks en anglais) regroupant les photos prises de tous les élèves au cours de l'année scolaire et distribuées à la fin de celle-ci aux étudiants.

 

Fonctionnement

Comme application de réseau social, Facebook permet à ses utilisateurs d'entrer des informations personnelles et d'interagir avec d'autres utilisateurs. Les informations susceptibles d'être mises à disposition du réseau concernent l'état civil, les études et les centres d'intérêt. Ces informations permettent de retrouver des utilisateurs partageant les mêmes intérêts. Ces derniers peuvent former des groupes et y inviter d'autres personnes. Les interactions entre membres incluent le partage de correspondance et de documents multimédias.

Le 13 août 2007, une partie du code source de la page d’index du site a été piratée et publiée sur Internet.

Le pare-feu de certaines sociétés et écoles empêchent les employés et les élèves d'utiliser Facebook. Beaucoup d'écoles et de sociétés ont bloqué l'accès à cette page. Cependant, la plupart des entreprises et des écoles ne bloquent pas le trafic sur le port 443 (HTTPS), ainsi il est toujours possible de se connecter au service.

Usages

Facebook propose à ses utilisateurs des fonctionnalités optionnelles appelées « applications », représentées par de petites boîtes superposées sur plusieurs colonnes qui apparaissent à l’affichage de la page de profil de l'utilisateur. Ces applications modifient la page de l'utilisateur et lui permettent de présenter ou échanger des informations aux personnes qui visiteraient sa page. L'utilisateur trouvera par exemple :

§  une liste de ses amis ;

§  une liste des amis qu'il a en commun avec d’autres amis ;

§  une liste des réseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent ;

§  une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient ;

§  une boîte pour accéder aux photos associées au compte de l'utilisateur ;

§  un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant l'utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;

§  un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de l'utilisateur de laisser de petits messages auxquels l'utilisateur peut répondre.

Par ailleurs une fonction « chat », disponible depuis avril 2008, permet de signaler à ses amis sa présence en ligne et, si nécessaire, de pouvoir discuter dans un « salon » privé (l'application ne permettant pas, pour le moment, de réunir plus de deux personnes dans un même salon). Depuis février 2010, le chat de Facebook est basé sur le protocole XMPP, afin de permettre aux utilisateurs de s’y connecter avec le client de messagerie instantanée de leur choix. Bien que basé sur un protocole ouvert, le chat reste réservé aux membres de Facebook.

Le choix des applications à afficher est laissé à l'utilisateur, qui peut en ajouter après avoir consulté le catalogue, ou bien en supprimer, changer leur agencement sur la page, ou en cacher certaines au public.

Le fait que Facebook soit ouvert aux applications tierces depuis mai 2007 a contribué au succès du site. De nombreux concepteurs, débutants ou experts, n'hésitent pas à proposer leurs applications, qu'elles se destinent au web ou à une utilisation locale. Selon Facebook, il existait au 30 novembre 2007 plus de 8 000 applications, officielles ou non officielles. Des outils et des cadres de développements (armatureinterface de programmation, exemples de code…) sont proposés aux développeurs afin que ces derniers puissent formater leurs conceptions aux normes de Facebook. Le FBML par exemple, qui constitue le langage de mise en page standard sur Facebook, est un cousin du HTML compréhensible pour le développeur, mais parfois plus ou moins contraignant.

Le 23 juillet 2008, Facebook a présenté les dernières avancées de la plateforme Facebook au cours de sa conférence annuelle f8 des développeurs, appelant ses développeurs, dont le nombre dépasse 400 000, à connecter leurs sites Web à Facebook via Facebook Connect.

 



 

 

 

 twitter_logo

(cliquez pour découvrir Twitter)


Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, appelés tweets (« gazouillis »), par Internet, par messagerie instantanée ou par SMS.

Outre cette concision imposée, la principale différence entre Twitter et un blog traditionnel réside dans le fait que Twitter n’invite pas les lecteurs à commenter les messages postés.

Le slogan d'origine de Twitter, What are you doing ?, le définissait comme un service permettant de raconter ce qu’on fait au moment où on le fait. Prenant acte de l'utilisation du service pour s'échanger des informations et des liens, Twitter le remplace par What's happening? (« Quoi de neuf ? » dans la version française).

L’interface originelle de Twitter est en anglais. Une version japonaise a été lancée en avril 2008. En octobre 2009, il lance un appel à ses utilisateurs pour être volontaires pour le traduire en « FIGS » (Français, Italien, Allemand, Espagnol). La version en Espagnol est disponible début novembre, celle en français deux semaines plus tard.

Twitter est remarquable, par rapport aux autres médias sociaux populaires, par son respect absolu du principe Keep it Simple, Stupid, qui est tenu pour principal facteur de son succès.

En juin 2009, une entreprise canadienne publie une étude complète sur Twitter, An In-Depth look at the Twitter world et estime à 11,5 millions le nombre de membres dans le monde. Il y aurait125 000 utilisateurs en France en juin 2009.

 


 

lien_socia